Le tissu conjonctif et les capitons de cellulite

Le tissu conjonctif et les capitons de cellulite

Notre peau se compose de nombreuses couches différentes. Avec une surface moyenne de 1,6 m², c’est notre plus gros organe

Tissu conjonctif

La couche superficielle de la peau, également nommée l’épiderme, joue le rôle de barrière et de couche protectrice pour notre organisme. Immédiatement en dessous se trouve le derme, principalement composé de tissu conjonctif. Le tissu conjonctif est un concept global qui recouvre de nombreux types et couches de tissus différents.

Ainsi, on retrouve du tissu conjonctif à la fois dans le tissu situé directement sous la couche superficielle de la peau, mais aussi par exemple dans la charpente qui donne leur structure à de nombreux organes. Le tissu conjonctif remplit de nombreux rôles utiles dans notre organisme.

En effet, il est structurant, il nous protège contre les endommagements, il stocke l’eau et il joue aussi un rôle important dans nos défenses immunitaires. Il contient notre couche de tissu adipeux, les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins les plus fins ainsi que des fibres de tissu conjonctif élastiques et collagènes.

Fibres de tissu conjonctif

Ces fibres de tissu conjonctif forment un réseau extrêmement ramifié qui est notamment responsable de la structure et de la solidité. Elles sont généralement élastiques et peuvent s’étirer dans tous les sens pour atteindre plusieurs fois leur longueur d’origine. Elles reviennent ensuite à leur position initiale. Chez les femmes, ces fibres de tissu conjonctif sont pour la plupart perpendiculaires à la couche cutanée, c’est-à-dire orientées à 90°; chez les hommes, elles sont plutôt orientées à 45°.

Capitons de cellulite

Au niveau des fesses et des cuisses, le tissu conjonctif se compose principalement de tissu adipeux. Celui-ci est divisé en de nombreuses petites pinces par les fibres de tissu conjonctif, également nommées les septa fibreux. Mais il peut arriver que ces fibres normalement très élastiques perdent leur élasticité en se durcissant et se raccourcissant. Il y a de nombreuses causes à cela. Les dépôts adipeux enfermés entre les septa fibreux peuvent prendre du volume au fil du temps et donc exercer une pression de plus en plus forte vers l’extérieur, ce qui fait apparaître de petites bosses. A l’inverse, cela crée de petits capitons à la surface de la peau, qui se trouve directement au-dessus des fibres qui ont perdu leur élasticité. Ces capitons de cellulite peuvent être isolés ou nombreux. Cela dépend du nombre de fibres de tissu conjonctif qui perdent leur élasticité.

C’est pourquoi la quantité absolue de tissu adipeux ainsi que les fibres de tissu conjonctif jouent un grand rôle dans l’apparition – ou non – des capitons de cellulite.